Le site officiel de Gouka
PDF Imprimer Envoyer

Déchargement d'équipements pour la clinique de Gouka


Histoire de Gouka / Goukha
Gouka ou Goukha vient de la décomposition du nom goupé ce qui  veut dire hutte (paillote, petite case)  dont la prononciation a été transformée par les blancs en Gouka, son nom d’origine (avec signe diacritiques). - Le kha  se prononce d’une manière forte  avec  un raclement de gorge, ouvrir la bouche. L’habitant est appelé Goukaké(ée), au pluriel Goukako.
Les Goukako parlant d’eux même, les sarakolés emploient le vocable Soninké signifiant originaire de sonan (soni, Thoua), ou encore Assouan (au pluriel Sonanko, Assouanko ou Soninko. Ce mot en rapport avec l’origine orientale dont se réclament les soninko.

En effet, ces derniers le disent haut à qui veut l’entendre qu’ils viennent d’Egypte leur ancêtre fut Dinga Khoré ou Yougo Khassé Dinga.

Autour de l’origine de Dinga Khoré, il venait de l’Asie. Les Guesserés ou griots soninkés précisent qu’il était Yéménite. "Dinga Yéméninké", chantent-ils. Ils vont plus loin dans leurs narrations, quand ils proclament : «bienvenu à Dinga de l’Inde ! Bonne arrivée à Dinga du Yémen! Soit le bienvenu, Dinga de Louti ! (Loth)» selon les récits soninkés, il serait originaire de l’Inde (Hindi). Mais la ville natale était Assouan (choua ou Sona) en Egypte.
Les soninkés sont originaires de cette ville(Assouan) d’où ils eurent immigré pour venir fonder l’empire de Ghana (Wagadou). Goundiourou, Dialané, et s’installaient à Gouka.
Toutes les sources sont d’accord qu’ils viennent de Soni(Assouan ou  sonna) en Egypte, également  avant d’arriver au  royaume de Ghana à wagadou les arabes l’appelle «Kwarizmi ou khârezmi» (pays des noirs) ou encore Ghana. D’où vient cette appellation ?

 


Pendant la domination soninké, les territoires s’étendait des rives du fleuve Niger(Djoliba) au bord du Sénégal (Bafing) jusqu’au Nord de leurs deux boucles divergentes.

La langue soninké qui est une ethnie d’Afrique de l’Ouest, présente surtout au Mali le long de la frontière sénégalaise entre Nara et Nioro du Sahel, ainsi qu’au Sénégal, en Gambie et en Mauritanie.  
Ils se désignent eux même par le mot soninké qui est en réalité le singulier du mot Soninko, mais également appelé Sarakolés ou Sarakholés par les wolofs, Marakas par les Bambaras Wangara par les Malinkés, Warakoré par les Sonrhaïs, Aswanik ceux venant d’Assouan ou encore Toubakaï.
A l’entrée de la ville d’Assouan, se situe un géant obélisque d’où est gravé un mot «SN»(Sono, Sunu) ce nom prononcé d’abord par les coptes  "soyen», ensuite les Grecs" soyenne», enfin par les arabes  "Assouan". Ce nom signifie le  "marché"  en langue pharaonique. Soninké veut dire les habitants de Soni, ou sono.

Les habitants de Gouka parlent soninké.

Le village de Gouka est à sa deuxième reconstruction  Première tentation avait échoué en 1886, deuxième tentation fût en 1902. Le village de Gouka fût fondé la sixième année après l’installation de Dialané selon  nos sources. Le 21 et 22 Avril 1886 le lieutenant  Frey brûle et rase le village de Goundiourou; le village natal de Mamadou Lamine Dramé, puis Maxana, Dramané sur la rive gauche, les  habitants de Goundiourou choisirent l’exode à Dialané, en Gambie, à Mandé, à Kaarta, à Boundou, Guidimakha, juste après la ratification générale du traité de Berlin le 19 Avril 1886. La même année les habitants  avaient visité  Gouka.

Gouka,  Dialané,  Dougouba sont parentés. On constate les  noms de  famille, les pratiques sociales d’un passé très lointain sont identiques  dans les trois villages. La tradition du temps très avancé se mêle à celles plus récentes sans que l’on en puisse faire une distinction nette.
Goundiourou (Dougouba),  Dialané, Gouka rappelle à la mémoire collective qu’ils sont de la même famille les liens de sang qui les unissent, leur longue migration et ses multiples péripéties.

A Gouka on trouve certains patronymes caractérisés d’une origine soninké parfois lointaine-comme Dramé ou Dramey Sama, Dramé Korima, Dramé Kandji , Ndiaye, Bakhaka , Kébé, Gassama ( Diaby), Karaguera ou Cissé , Sissoko, Diakité, Kanté, Diallo, Coulibaly , Waïga, Dabo, Berry, Yaffa, etc. Sont à l’origine de l’Empire de Ghana.

Gouka est dans le Gadiaga(en décomposant Gadiaga, on a : gadia ₌ se bagarrer, se quereller, guerrier  - ga suffixe indiquant le lieu   d’où Gadiaga pays de la Guerre) dans le  cercle de kayes, commune  de Samé Diongoma. Le village de Gouka se situe à 50 km à l’Ouest  de Kayes au Mali. Ses coordonnés géographiques sont 14° 20  ’0   ”Nord, 11° 49’  0”   Ouest.

Gadiaga comme Etat souverain remontait au haut moyen âge. Il aurait été fondé vers la fin du VIIe siècle (790-800 ?) par des familles soninkés émigrés du Wagadou.

 
 

Engagements !


Eau portable

Vie sociale


... read more

Santé public

Assainissement !


... read more

Transport

Communication


... read more

Education

Environnement


... read more

Marché local

Service public


... read more
by camp26
  • cherry.jpg
  • strawberry.jpg
  • pears.jpg
  • peas.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 4.jpg
  • 5.jpg
  • 6.jpg
  • 7.jpg
  • 8.jpg
  • 9.jpg
  • 90.jpg
  • 91.jpg